Plusieurs commerces innovent face à la crise

Devant l’obligation pour certains types de commerces de fermer leur portes pour une période indéterminée, les entrepreneurs redoublent d’ardeur afin de trouver des moyens d’écouler leurs stocks et faire entrer les profits. Nous avons visité quelques-uns d’entre eux question de prendre le pouls de la situation.

Les cabanes à sucre durement touchées

L’industrie des cabanes à sucre a été l’une des plus touchées par les mesures misent en place par le gouvernement Legault. Celles-ci ont été obligées de fermer les réceptions, vu le grand nombre de gens généralement sur place. Or, cette industrie n’opère que dans une période très courte de l’année. Plusieurs ont vu leur saison se terminer abruptement et certains se demandent comment écouler leurs stocks.

Bien que la clientèle ne soit pas au rendez-vous physiquement, le goût du sirop est toujours bien présent. Sylvain Léger, propriétaire du Domaine de L’Ange-Gardien, s’apprêtait, lors de notre passage, à préparer une publicité pour faire la promotion de sa boutique en ligne. C’est un projet qu’il avait mit un peu de côté, mais qui devient ces temps-ci, vital. Différents forfaits de repas typiques de cabane à sucre seront préparés pour une cueillette en magasin ou encore pour la livraison. M. Léger teste ainsi le marché et prévoit, si la réponse est bonne, continuer dans le temps cette nouvelle façon de faire découvrir ses produits.

Les restaurants deviennent inventifs

Bien que certains restaurants aient décidé de fermer leurs portes pour différentes raisons, plusieurs y vont d’une touche d’inventivité. La crêperie La Maladroite annonçait sur Facebook des rabais sur un repas du jour en version pour emporter ou même en salle à manger. Cependant, les places intérieures étant limités à 50% de la capacité, une réservation devient obligatoire.

Même son de cloche chez Chef Moreno, lui qui oeuvre autant à titre de restaurateur que de traiteur. Le côté événementiel étant mit sur la touche pour l’instant, le chef de Buckingham s’afférait à compléter des commandes de clients, mardi dernier. Plusieurs clients lui ont commandé des tartes et des pâtés, mais celui-ci déplore une baisse d’environ 40% de son chiffre d’affaire. Lui qui a investi beaucoup l’année dernière pour ouvrir une pâtisserie se doit de trouver le moyen de faire face à des paiements mensuels toujours présents. Il demeure malgré tout optimiste face à cette crise.

Gatineau allège temporairement son règlement de stationnement

Gatineau, voulant contribuer à l’effort collectif visant à diminuer la propagation de la COVID-19 et ainsi donner une chance à tous ceux qui veulent demeurer à la maison de pouvoir stationner leur véhicule, permet à tous de stationner son véhicule dans la rue autant de jour que de nuit. Il est désormais possible de stationner sa voiture dans les espaces à durées limitées plus longtemps que la limite permise affichée sur les panneaux.

Certaines limitations

L’application du règlement se fera tout de même dans certains cas précis. Le stationnement payant sur rue et dans les parc de stationnements avec horodateurs ne change pas. Également, les automobilistes doivent respecter les espaces réservés aux personnes handicapées, les zones d’arrêt interdit, la zone réservée aux véhicules d’urgence et les zones de stationnement interdit. De plus, il est toujours interdit de se stationner à moins de cinq mètres d’une borne fontaine, sur les trottoirs, bordures et terre-pleins.

Le Centre d’action culturelle de Papineau ferme ses portes au public temporairement

Afin d’appuyer les mesures mises en place par le gouvernement dans la crise actuelle, le Centre d’action culturelle de la MRC de Papineau a prit la décision d’annuler ou de reporter ses activités et ses rassemblements prévus jusqu’à la fin du mois de mai.

Ainsi seul le concours d’écriture et l’écriture de livre libres sous le thème « Terre » seront maintenus. L’assemblée générale annuelle est, quant à elle, reportée à une date ultérieure.

Le Centre a décidé, pour permettre au public de voir l’exposition Femmexpo 2020, de mettre à profit la page Facebook. Vous pouvez la consulter quotidiennement afin de découvrir les différentes œuvres et artistes.

Québec repousse au 1er juin les déclarations de revenus

Le ministre des Finances, Éric Girard, a confirmé ce matin que Revenu Québec repoussait la date butoir pour la production de la déclaration de revenus du Québec pour les particuliers au 1er juin. Le gouvernement a déjà effectué une telle opération par le passé lors d’événements touchant une grande partie de la population. Selon Éric Girard, c’est une manière de faire qui sera bénéfique.

Paiements et acomptes provisionnels personnels

Si, lors de votre déclaration de revenus, vous devez des sommes au gouvernement, soit en impôt ou en acomptes provisionnels, celui-ci repousse également la date de paiement au 31 juillet. Ceci va permettre, selon le ministre, d’injecter 4.5 milliards de dollars dans l’économie québécoise, seulement au niveau des particuliers. Cependant, le ministre encourage les citoyen à produire leur déclaration de revenus pour le 30 avril, surtout pour ceux qui reçoivent des sommes en retour d’impôts ou encore des différents programmes sociaux.

Pour les entreprises

En ce qui a trait aux plus de 500 000 entreprises québécoises, les déclarations obligatoires se feront de manière habituelle, mais le paiement de sommes dues relatives aux impôts sur les entreprises est également repoussé au 31 juillet. Ceci va également permettre d’injecter une somme considérable dans l’économie, soit 3,2 milliards. Donc au total 7,7 milliards de dollars sera retenu afin de donner un souffle à plusieurs durant la crise.

Revenu Canada va-t’il emboîter le pas?

À l’heure d’écrire ces lignes, le gouvernement du Canada n’avait pas annoncé officiellement le report des déclarations de revenus. Le ministre Girard tient à souligner qu’il est en contact constant avec le ministre des Finances du Canada, M. Bill Morneau et ses acolytes. La collaboration entre les différents paliers de gouvernement est excellente selon M. Girard. Il n’est donc pas impossible, selon lui, que le Canada emboîte le pas, mais celui-ci pourrait devoir nécessiter plus de temps pour s’organiser.

Gatineau webdiffusera seulement le conseil municipal

Suite aux recommandations du gouvernement du Québec de limiter les rassemblements, la décision a été prise de webdiffuser seulement la prochaine réunion du conseil municipal, ce soir. De plus, la population ne sera pas admise. La webdiffusion sera accessible au gatineau.ca en direct et en différé.

Seul le maire, le président du conseil municipal et quelques membres de l’administration seront présents à l’intérieur de la salle. Les autres membres du conseil municipal participeront aux échanges par conférence téléphonique. De même, aucune télédiffusion à MAtv ne sera disponible.

Pour ceux qui désireraient poser des questions, vous pouvez les envoyer, avant 18h ce soir, à l’adresse greffe@gatineau.ca. La période de questions sera maintenue, mais c’est le président du conseil qui en fera lecture et passera la parole aux conseillers concernés.

La Ville de Gatineau se rallie au recommandations du gouvernement

En point de presse cet après-midi, la Ville de Gatineau a annoncer se rallier aux recommandations du gouvernement du Québec en matière de prévention du coronavirus. Bien qu’il n’y ait aucun cas confirmé de coronavirus en Outaouais, il reste quelques résultats de tests à recevoir.

Le maire de la Ville de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin a déclaré que les bâtiments municipaux seront fermés à l’exception du centre d’appels 311, des centres de services, de la Maison du citoyen, des centres de transbordement, des écocentres, de la cours municipale ainsi que des collectes de matières résiduelles. De plus, le conseil municipal du 17 mars aura lieu, mais certaines modalités seront annoncées prochainement, concernant la participation du public.

La Ville a tenu à rappeler qu’elle maintiendra en tout temps les services essentiels et que pour diminuer les risques de transmission du virus au travail, le télétravail pourra, dans certains cas, être une option envisagée. Tous les employés rentrant de voyage, à partir du 12 mars, seront en isolement obligatoire pour 14 jours.

Du côté du CISSS de l’Outaouais

Lors du même point de presse, le CISSS de l’Outaouais a déclaré que toute personne présentant des symptômes et ayant voyagé récemment doivent contacter le 1-877-644-4545, la ligne téléphonique spéciale du Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec.

La Dre Carol McConnery a rappelé que les soins d’hygiène de base doivent être respectés afin de prévenir la propagation du virus. Le lavage de main fréquent avec du savon ou une solution alcoolisée ainsi que tousser dans son coude peuvent aider à freiner le coronavirus.

La STO augmente le nettoyage de leurs autobus

Myriam Nadeau, président du conseil d’administration de la Société de Transport de l’Outaouais (STO), a confirmé que le nettoyage de l’ensemble des autobus passait d’une fois par semaine à une fois par jour, en plus de tout autre point de contact. De plus, une directivesera envoyé aux partenaires privés en transport adapté, afin de respecter les mêmes normes sanitaires.

Selon la STO, le niveau de service demeurera le même, en autant que possible. Des ressources humaines supplémentaires seront affectées au nettoyage.

L’industrie culturelle au ralenti

Suite aux restrictions imposées par le gouvernement du Québec, jeudi dernier, l’industrie culturelle se voit dans l’obligation de reporter ou d’annuler la presque totalité des spectacles et événements intérieurs prévus. Le gouvernement interdit maintenant tous les rassemblements intérieurs comptant plus de 250 personnes, ce qui touche directement les différentes salles de spectacles de la région.

Un des premiers événements majeurs à avoir annoncé sa décision a été le Festival du Film de l’Outaouais, jeudi après-midi. Notre chroniqueur Daniel Lafortune, membre du conseil d’administration du festival, nous confirmait que c’est du 1er au 9 octobre prochain qu’aura lieu le rendez-vous des cinéphiles de l’Outaouais. Ces dates ont été précisément choisies pour ne pas entrer en conflit avec les autres festivals du même genre se tenant à l’automne.

S’en suit maintenant la Maison de la culture de Gatineau qui confirmait ce matin devoir repousser, pour une période minimale de 30 jours, tous ses événements prévus dans la salle Odyssée ainsi que sur la scène PNG.

Retombées touristiques

L’industrie touristique est également affectée par les nombreuses annulations de voyages et de réservations dans les hôtels. Du même coup, Daniel Lafortune qui est aussi guide de voyage, nous confirmait avoir annulé au moins 3 déplacements aux États-Unis prévus prochainement.

Les Casinos du Québec ont également confirmés leurs fermetures vendredi à minuit et ce pour une période indéterminée, incluant également les maisons de jeux et les spectacles tenus dans leurs établissements.