Entrée en vigueur du règlement d’arrosage

Avec l’arrivée du beau temps, la Ville de Gatineau a tenu à rappeler certaines dispositions du règlement d’arrosage. Du 1er mai au 30 septembre, l’arrosage automatique des pelouses est permis entre 3h et 5h, selon certaines conditions relatives à l’adresse.

Pour les adresses paires, il est permis d’arroser les mardis, jeudis et samedis. Pour les adresses impaires, c’est plutôt les mercredi, vendredis et dimanches.

Congé le lundi

La Ville tient aussi à mentionner que le lundi est une journée de « congé » d’arrosage. Il est donc interdit d’utiliser de l’eau potable à l’extérieur pour l’arrosage manuel, le lavage de véhicule et de bâtiments, ainsi que le remplissage des piscines. Cette pause sert notamment aux réservoir d’eau le temps de se remplir.

Interdictions en tout temps

Il est interdit en tout temps d’arroser son entrée, un trottoir, un amas de neige ou un chemin public ou privé. Les personnes trouvées en infraction au règlement se voient passibles d’une amende débutant à 200$ pour une personne physique et de 500$ pour une personne morale (entreprise).

De plus, il est interdit d’arroser une voiture, un véhicule récréatif ou un bâtiment avec un boyau ne disposant pas d’un système d’arrêt automatique et d’utiliser un boyau ne provenant pas de l’immeuble auquel il est destiné.

À l’exception du remplissage des piscines, il est également interdit d’employer plus d’un boyau à la fois.

L’arrosage automatique est permis sous certaines conditions

Permis d’arrosage

Il est toutefois permis, sous certaines condition de se procurer un permis d’arrosage temporaire pour une nouvelle pelouse ou pour une pelouse fraîchement ensemencée. Ce permis alloue le droit à l’arrosage manuel en tout temps et l’arrosage automatique pour une période de deux heures. Ce permis est également valide pour 14 jours suivant sa date de délivrance.

Exceptionnellement, durant la crise, les personnes peuvent faire une demande de permis en composant le 311. Un permis électronique sera alors remis et le montant de 15$ sera exigible dans les 30 jours suivants la réouverture des centres de services ou jusqu’à ce qu’une solution en ligne soit disponible.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *