Appel de candidatures: chroniqueurs bénévoles

Vous avez une expertise sur un sujet précis et vous voulez en parler à la télé? L’émission InfoMag est à la recherche de chroniqueurs bénévoles pour la saison Hiver 2020. Soumettez dès maintenant votre candidature via notre formulaire en ligne.

Chaque offre sera examinée par un comité de sélection composé des membres de l’équipe de production.

Une implication à la TVC vous demande environ 1 heure au 2 semaines. Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter la TVC au 819-281-8250, de 9h à 16h, du lundi au vendredi.

Incendie à Buckingham: arrestation pour homicide involontaire

Dans le cadre de l’enquête sur l’incendie du 31 août dernier sur la rue Paluck, dans le secteur Buckingham, le Service de police de la Ville de Gatineau a annoncé aujourd’hui l’arrestation d’une femme de 38 ans, pour homicide involontaire. Il faut rappeler qu’un bébé de 3 mois était décédé des suites de cet incendie. Deux autres personnes, soit un homme dans la trentaine et un enfant de moins de 2 ans, avaient subi des blessures très sérieuses.

En plus des accusations d’homicide involontaire, d’autres chefs d’incendie criminel entraînant des dommages matériel et incendie criminel mettant en danger la vie humaine se sont ajoutés. L’enquête du SPVG se poursuit et pourrait mener à d’autres accusations pour la femme de 38 ans.

Élections 2019: Lauzon gagne un vote serré

Dès l’ouverture des premières boîtes de scrutin, une lutte à deux s’est dessinée dans Argenteuil-La Petite-Nation. Après s’être échangé la tête au fil du dépouillement des votes, c’est finalement le député sortant Stéphane Lauzon qui a remporté le siège sur le bloquiste Yves Destroismaisons. Cependant, la majorité de M. Lauzon n’est que de 672 voies. Il a pu compter sur l’appui de 18 759 électeurs contre 18 087 pour M. Destroismaisons. M. Lauzon, tout comme son chef, devra composer avec un gouvernement libéral minoritaire.

Situation plus complexe pour Trudeau

Alors qu’à la dissolution du parlement Justin Trudeau bénéficiait d’une majorité, il en est tout autrement ce matin. Avec 157 députés élus, il se retrouve en position de minorité face aux autres partis. La remontée du vote bloquiste, qui a fait élire 32 députés, fait la différence dans la balance pour M. Trudeau. Il devra donc travailler de pair avec le Bloc Québécois ou encore le NPD s’il désire gouverner longtemps.

De son côté, le NPD a perdu pratiquement tous ses appuis au Québec. Le seul à avoir résisté est Alexandre Boulerice, dans Rosemont-La Petite-Patrie, avec une confortable avance de plus de 10 000 voies. Sa collègue Ruth Ellen Brosseau, dans Berthier-Maskinongé, n’a pu conserver son poste de députée. La vague bloquiste l’aura délogée par un peu plus de 1500 voies.

Plus de 100 000 foyers branchés d’ici 2022

M. Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation ainsi que le député d’Orford et adjoint parlementaire (volets économie et Internet haute vitesse), M. Gilles Bélanger, ont fait l’annonce, ce matin, du programme Régions branchées. Ce programme, doté d’une enveloppe de 100 millions de dollars permettra d’appuyer des projets d’infrastructures numériques dans les régions.

Le député de Papineau, Mathieu Lacombe se réjouit du lancement de ce programme. « En 2019, Internet haut débit constitue un service indispensable à l’essor d’une économie régionale vigoureuse et à la vitalité de nos communautés. Malheureusement, notre région n’est pas entièrement couverte par ce type de connexion. Le nouveau programme lancé aujourd’hui corrigera cette lacune et permettra à la région de l’Outaouais de devenir plus attractive et compétitive. J’invite les acteurs régionaux et municipaux à saisir cette occasion et à soumettre un projet qui améliorera significativement la qualité de vie de tous les citoyens et de toutes les entreprises. », a-t’il déclaré aujourd’hui.

Ce programme est intéressant pour certaines régions, car il vise à appuyer des zones partiellement desservies par un service Internet haut débit. Ces zones deviennent donc prioritaires, car elles n’étaient pas admissibles dans le cadre du dernier programme mis en place par le gouvernement du Québec et ne le seront pas de le prochain projet du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Le programme précédent, Québec branché, permettra, d’ici 2022, de connecter 110 000 foyers sur les 340 000 non connectés. Au moins 70 000 foyers restants seront en cours de connexion grâce au nouveau programme Régions branchés. Les MRC, organismes scolaires et conseils de bande pourront également proposer des projets en collaboration avec un fournisseur reconnu de services Internet.

Selon le CRTC, un accès Internet haut débit est défini par une vitesse de 50 mégabits par seconde en téléchargement et 10 mégabits par seconde en téléversement.

Hexo veut combattre le marché illégal.

Dans sa plus récente enquête sur le cannabis, Statistique Canada révélait qu’encore 40% des canadiens achètent leur cannabis sur le marché illégal. Pour combattre ce marché, Hexo Corp. a décidé d’offrir un produit plus abordable. L’Original Stash sera disponible pour la clientèle adulte à un prix de 4,49$ le gramme ou 125,70$ l’once.

Le produit est un mélange de fleurs sativa hybride avec une teneur en THC de 12% à 18%. « Notre objectif concernant Original Stash est d’avoir des répercussions sur le marché illégal, de sensibiliser les consommateurs à l’importance d’un produit règlementé et testé et de les mener à acheter du cannabis de façon légale », a déclaré Sébastien St-Louis, PDG et co-fondateur de Hexo.

Jeudi dernier Hexo Corp. dévoilait des revenus en dessous des attentes, notamment à cause du taux de vente plus faible. Plusieurs autres facteurs sont venus jouer sur les revenus. Le déploiement plus lent des magasins de la SQDC, la date d’approbation du gouvernement pour les produits dérivés et les signes précoces sur la pression des prix en sont que quelques-uns. « Les revenus pour le quatrième trimestre sont en dessous de nos attentes et nos directives, principalement en raison du taux de vente des produits lequel s’est avéré plus faible que prévu » , avait alors déclaré M. St-Louis.

Exposition de photos au CPSP

Le Centre de Placement Spécialisé du Portage (CPSP) inaugurait aujourd’hui une exposition de photos frappantes sous le thème de la difficulté à se trouver un emploi après une sentence criminelle. Profitant de leur journée portes ouvertes, ils ont pu montrer au public ces portraits exposant la difficile réalité de plus de 950 000 personnes au Québec. Mettant en vedette les employé du centre, dont le directeur général Patrick Pilon, ils ont pu se mettre dans la peau de leurs clients l’instant de quelques clichés. C’est la photographe Janie Therrien qui a mis en scène et photographié ses collègues dans différentes situations.

Parallèlement à cette exposition, une campagne nationale de sensibilisation à l’embauche des personnes judiciarisées a été dévoilée. En période de pénurie de personnel, la clientèle judiciarisée peut donner un coup de pouce à plusieurs entreprises, selon M. Pilon. Cependant, un récent sondage interne du CPSP montrait qu’environ 60% des entreprises interrogées était rébarbatives à l’embauche de telles personnes. M. Pilon espère qu’une campagne comme celle-ci puisse mettre en lumière des gens volontaires à travailler et à réinsérer la société. Il est convaincu que c’est la meilleure façon d’éloigner la clientèle judiciarisée de la récidive. M. Pilon était d’ailleurs sur nos ondes récemment, dans le cadre de l’émission Tribune Locale, où nous abordions le sujet de la pénurie de main d’oeuvre.

Les portes ouvertes ont lieu ce mardi 15 octobre jusqu’à 20h, au CPSP, situé au 59 rue Marengère à Gatineau. Pour en connaitre plus sur le Centre et ses services, dirigez-vous vers leur site Internet au cpsp.ca .

Élections 2019: Débat à 4 en direct à Lachute

Les candidats dans la circonscription d’Argenteuil-La Petite-Nation se sont réunis pour un débat en direct à la TVC d’Argenteuil jeudi soir. Deux candidats brillaient par leur absence, soit Charlotte Boucher-Smoley du NPD et Sherwin Edwards du Parti Populaire. C’est donc le député sortant Stéphane Lauzon du Parti Libéral, Marjorie Valiquette du Parti Vert, Yves Destroismaisons du Bloc Québécois et Marie Louis-Seize du Parti Conservateur qui sont entrés dans l’arène.

Tout comme dans la rencontre de candidats tenue plus tôt cette semaine à Buckingham, le thème de l’environnement est revenu sur la sellette. Lorsque questionné sur les pipelines au Québec, le Parti Conservateur s’est montré ouvert, mais non sans mentionner que des révisions de plans et des consultations populaires auraient lieu. Le Parti Vert et le Bloc Québécois ont rejeter catégoriquement l’idée.

Du côté économique, Marjorie Valiquette a martelé tout au long de la soirée le plan du Parti Vert de créer un revenu minimum garanti pour tous les canadiens. Tous s’entendaient pour dire qu’il fallait revoir la fiscalité des aînés qui désirent retourner au travail. Avec le phénomène de pénurie de main d’oeuvre, ils désirent tous que les aînés au travail soient récompensés avec des mesures propres à leur partis respectifs.

Absents pour des motifs différents

Charlotte Boucher-Smoley et Sherwin Edwards n’ont pas prit part à ce débat, mais pour des raisons très distinctes. Madame Boucher-Smoley n’avait pas répondu à temps à l’invitation. Elle a donc été disqualifiée d’emblée. Monsieur Edwards, pour sa part, avait confirmée sa présence, mais est revenu sur sa décision à la dernière minute. Celui-ci était déçu de ne pas avoir obtenu les thèmes abordés durant la soirée à l’avance. Il a fait parvenir un courriel quelques minutes avant d’entrer en ondes pour signifier son refus. Il croyait que la formule favorisait uniquement le député sortant.

Le débat complet sera diffusé sur nos ondes mercredi le 16 octobre à 19h et rediffusé dimanche le 20 octobre à 10h30.

Élections 2019: Une rencontre axée sur l’environnement

Le Regroupement des Gens d’Affaires de la Basse-Lièvre a été l’hôte d’une rencontre des candidats à l’élection fédérale du 21 octobre prochain, hier soir, à la salle de la Légion de Buckingham. Celles et ceux qui désirent remporter le siège de député d’Argenteuil-La Petite-Nation étaient tous présents.

L’environnement a été au cœur des présentations de chacun des candidats, y allant des orientations générales de leurs partis respectifs et aussi de leurs plans pour la région.

En période de questions, le 6è lien a été abordé par Marc Carrière, conseiller du secteur Masson-Angers à la Ville de Gatineau. Le sujet a rapidement dévié sur l’importance, avant de construire un 6è lien, d’améliorer le transport en commun entre Gatineau et Ottawa. Le seul se portant d’emblée en faveur du 6è lien a été Stéphane Lauzon, député sortant du parti Libéral. Également, le dossier de la qualité des infrastructures a été soulevé par certains. Le candidat du Parti Populaire du Canada, Sherwin Edwards a mentionné que son parti désirait redonner aux provinces une partie des revenus de la TPS pour les aider à rebâtir leurs infrastructures déficientes. La candidate du NPD, Charlotte Boucher Smoley, a mentionné que son parti voudrait doubler les fonds accordé aux infrastructures de manière récurente. Marie Louis-Seize, du Parti Conservateur, est elle aussi en faveur de l’amélioration du service de transport en commun. Marjorie Valiquette, du Parti Vert, a suggéré l’intégration d’un réseau de transport en commun sur rail dans la région, qui permettrait aux usagers de se déplacer partout en province et ce rapidement.

Fortress: 8 millions le temps de trouver un acheteur

Nous apprenions lundi que l’usine Fortress de Thurso fermait ses portes pour une période minimale de 4 mois, le temps de laisser le marché se rétablir. Ce matin, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, accompagné du député de Papineau, Mathieu Lacombe, est venu faire l’annonce qu’un second prêt d’un maximum de 8 millions était accordé à la compagnie.

Les 8 millions serviront à couvrir les coûts d’opération des quelques travailleurs restants, permettant à la machinerie de demeurer en état de marche. Environ 50 emplois seront ainsi sauvegardés en attendant que la situation économique soit plus favorable. L’écart entre le coût de production et de vente se situe actuellement à 100$ la tonne. Les tensions entre les États-Unis et la Chine font en sorte que le prix mondial de la cellulose produite à Thurso a chuté de 1800$ US à 600$ US la tonne, ce qui cause le déficit de 100$ la tonne. Des sommes de 30 à 40 M$ en modernisation seront nécessaires afin de réduire les coûts de production et rattraper cet écart.

Selon le ministre Fitzgibbon, quelques entreprises ont manifesté un intérêt pour l’acquisition de la compagnie, mais sans avoir déposé d’offres finales. Le gouvernement se donne jusqu’au 30 novembre pour trouver un acheteur fiable et disposé à investir les sommes pour moderniser l’usine. Le ministre de l’Économie et de l’Innovation a rappelé que le gouvernement tient à vendre à un acheteur voulant développer le marché plutôt que des financiers cherchant un profit rapide. Une autre modification majeure de l’usine est pour l’instant écarté des options. Selon le ministre, la

C’est donc environ 250 travailleurs qui se retrouveront au chômage tout de suite après les procédures d’arrêts des machines. Des mesures additionnelles seront également mises en place, afin de replacer les travailleurs désirant se retrouver un emploi. Des fournisseurs, également présent à la conférence de presse ont manifesté leurs inquiétudes auprès des ministres, qui se sont faits rassurants.

Accident sur la A-50: La SQ demande l’aide du public

Suite à l’accident ayant eu lieu le 6 octobre, peu avant 13h sur l’autoroute 50 à Grenville-sur-la-Rouge, la Sûreté du Québec fait appel aux témoins de la scène. La SQ cherche à recueillir des témoignages expliquant la conduite des conducteurs impliqués dans l’accident.

Cet accident a causé un mort, soit un homme dans la cinquantaine de Mirabel et un blessé grave, soit un homme dans la trentaine de Grenville. Pour tout information, veuillez communiquer avec les policiers au 1-800 659-4264.