Musées, ciné-parcs et bibliothèques se préparent

Puisque le monde culturel a été frappé de plein fouet dès le début de la pandémie, c’était donc à leur tour de recevoir une bouffée d’air de la part de la ministre de la Culture, Nathalie Roy. Elle a donc annoncé la réouverture de quelques secteurs du milieu culturel québécois et ce, dès le vendredi 29 mai. Parmi ceux-ci, les musées, les bibliothèques et les ciné-parcs seront autorisés à opérer, mais avec des contraintes.

Bibliothèques

Toutes les bibliothèques du Québec pourront reprendre une partie de leurs activités dès le 29 mai. Cependant, seuls les comptoirs de prêt de livres et de documents seront permis. Il faudra bien évidemment respecter la distanciation de 2 mètres. Aucun visiteur ne sera admis dans les rayons et dans les aires de lecture.

Musées

Ceux-ci ouvriront « à leur rythme », a indiqué la ministre Roy. Ils devront également respecter les consignes de distanciation.

Ciné-parcs

Les quelques ciné-parcs restant de la province pourront également ouvrir le 29 mai. Les aires de jeux resteront fermées et la restauration sera pour emporter seulement. Malheureusement pour l’Outaouais, le ciné-parc Templeton a fermé ses portes en avril dernier 2019; le plus proche étant celui de St-Eustache à plus d’une heure de route de Gatineau. Les équipements ont été vendus au printemps dernier à la station Belle-Neige, à Val-Morin, qui désirait varier son offre de services.

Il ne reste que 5 ciné-parcs en opération au Québec: Val-Morin, St-Hilaire, Orford, Chandler (Gaspésie) et St-Eustache. Le dernier en liste à avoir fermé ses portes est celui de Boucherville en avril dernier. Propriété du géant Cineplex, il a vu ses écrans se faire détruire et aucun projet de remplacement n’était prévu jusqu’à maintenant. Étant donné la fermeture des salles de cinéma, il restera à surveiller si la décision n’est pas renversée.

D’autres secteurs ouvrent en juin

Du même coup, Nathalie Roy a annoncé la réouverture des studios d’enregistrement et la captation de spectacles en salle, mais sans public, le 1er juin. Autre contrainte majeure, l’équipe technique devra se limiter à 5 personnes et devra respecter la distanciation.

Pour les salles de spectacles en difficultés financières, la ministre de la Culture n’a pas fermé la porte à une aide gouvernementale. Elle dit également attendre le feu vert de la santé publique pour autoriser les tournages de dramatiques.

Plus tôt ce printemps, Fabienne Larouche, productrice bien connue, avait affirmé probablement devoir reporter les tournages de la populaire série District 31 d’un an, tellement il allait être complexe et onéreux de gérer un plateau de tournage avec les mesures sanitaires. Dans son cas, plusieurs autres tournages de séries dramatiques vont être repoussées.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *