Le Centre de pédiatrie sociale de Gatineau reçoit un don monétaire important de la part des restaurants McDonald’s

Débuter l’année du bon pied au profit des enfants vulnérables!

L’activité de financement organisé les 12 et 13 décembre dernier dans tous les restaurants McDonald’s de la région de Gatineau a permis de remettre un don de 11 431$ au Centre de pédiatrie sociale de Gatineau. Dans le cadre de la guignolée des enfants de Dre Bureau, le Centre de pédiatrie sociale de Gatineau a reçu 1$ sur la vente de chaque boisson chaude McCafé.

Les Franchisés McDonald’s de la région de Gatineau, Pierre Marchand, Jean-Yves Marchand et Sylvain Vincent ont uni leurs forces afin de soutenir l’organisme à but non lucratif.

« C’est une période difficile pour tout le monde et maintenant plus que jamais, il est essentiel de s’entraider. Les franchisés McDonald’s de la région soutiennent le Centre de pédiatrie sociale depuis maintenant 4 ans. Il était donc tout naturel pour nous de poursuivre notre engagement envers cet organisme à la veille du temps des Fêtes », précise Sylvain Vincent, franchisé McDonald’s de la région de Gatineau.

De gauche à droite : Dre Anne-Marie Bureau, Sylvain Vincent, franchisé McDonald’s, Johanne Marchand et Jean-Yves Marchand, franchisés McDonald’s, Lynn Dubois, membre de l’équipe d’administration des restaurants de Jean-Yves Marchand.

« Nous savons à quel point les enfants vulnérables ont besoin de notre soutien, et c’est encore plus vrai par les temps qui courent. Les organismes comme le Centre de pédiatrie sociale ne prennent pas de répit, pandémie ou non », explique Pierre Marchand, franchisé McDonald’s de la région de Gatineau.

Le Centre de pédiatrie sociale de Gatineau a pour mission de venir en aide aux enfants vulnérables, malades, victimes et exclus de la communauté. Le travail effectué par l’organisme est essentiel au bon développement de milliers d’enfants dans la région et favorise la collaboration avec leur famille et leur cercle social.

Jean-Yves Marchand, franchisé McDonald’s de la région de Gatineau ajoute qu’« Il était important pour nous d’unir nos forces afin de remettre un don significatif au Centre de pédiatrie sociale de la région. Les tout-petits et leur famille doivent sentir qu’ils peuvent compter sur leur communauté ».

Ensemble continuons de permettre à nos enfants de rêver.

http://www.pediatriesocialegatineau.com/fr

Une année record pour la guignolée des médias 2020

Plus de 4 millions $ ont été recueilli dans tout le Québec

La guignolée des médias 2020 a récolté un record de 4 052 067$ au Québec et près de 120 000$ en Outaouais.

La 20e édition surpasse le sommet de 3,6 millions $ atteint en 2019, le tout malgré les circonstances ayant empêché la tenue de la traditionnelle collecte de rue.

Ce montant est le résultat d’efforts exceptionnels déployés par l’ensemble des médias, des amis omniprésents, des partenaires essentiels, des porte-paroles dévoués et de vous.

Depuis sa création en 2001, La guignolée des médias a récolté au-delà de 49 millions $ et des milliers de kilos de denrées au bénéfice de plus de 100 organismes et comptoirs d’aide alimentaire d’ici.

C’est un rendez-vous 2021!

La Guignolée des médias sera encore là pour soutenir des milliers de Québécois et de famille d’ici qui seront encore frappés par la précarité l’an prochain.

Merci de faire une différence : https://www.guignolee.ca/fr/

L’image peut contenir : texte : « 20° ÉDITION DE guignolée La des médias ANNÉE RECORD! 4 MILLIONS $ AMASSÉS R JeanCoutu Coutu Provigo maxi viacapitale »

Décès monsieur Jean-Charles Robitaille

C’est avec regret que nous avons appris le décès de monsieur Jean-Charles Robitaille, à l’âge de 97 ans. Monsieur Robitaille était un des membres fondateurs de la Télévision communautaire de Buckingham, ancêtre de la TVC Basse-Lièvre.

Il en a été le premier trésorier. Il était très impliqué dans la communauté. Il a aussi été le fondateur de la Caisse-Populaire.

Nos pensées accompagnent sa famille et ses amis.

La guignolée des médias

La guignolée des médias est de retour cette année!

FR_LGM-HIVER-2020_1166x696

Étant donnée que le mot d’ordre de cette année est de se réinventer. Les circonstances de la situation pandémique font en sorte que la traditionnelle collecte de rue est remise à 2021. Les besoins sont toujours présents.

Qu’est-ce que la Guignolée de médias?

La guignolée des médias est une initiative de solidarité des médias du Québec pour aider les comptoirs alimentaires d’ici. Pour en apprendre plus, nous vous invitons à vous rendre directement sur les liens ci-dessous.

Si vous le pouvez, donnez.

https://www.guignolee.ca/fr/faire-un-don/donate/campagne-2020/2099/

Pour la première édition, La ruche se joint à cette tradition unique au Québec dans l’objectif de recueillir 25 000$ . Desjardins doublera également le montant de chaque don avec le programme « Du cœur en double » .

https://laruchequebec.com/fr/projet/9c7a9715-a344-4ea5-96f1-aa3f33a1ccf3

Mille mercis!

Annulation Bingo – 4 novembre 2020

Une ordonnance de la santé publique imposant une quarantaine à nos employés nous force à annuler de nouveau notre bingo.

Si vous détenez des cartes pour les bingos du 28 octobre et du 4 novembre, elles vous seront échangées pour des cartes du bingo du 11 novembre, ou tout autre bingo suivant. Certains marchands offrent ce service. Si ce n’est pas le cas, venez nous visiter et nous vous les échangerons. Ces cartes seront disponibles à partir du jeudi 5 novembre.

Il est sécuritaire de vous présenter à nos bureaux, les employés sur place ne vous font courir aucun risque. Tous nos employés ont suivi les directives de la santé publique et sont en bonne santé.

Merci de votre précieuse collaboration et compréhension.

Report du Bingo 28 octobre

Détails sur l’annulation du Bingo du 28 octobre

Si vous détenez des cartes portant la date du 28 octobre, elles vous seront échangées pour des cartes du bingo du 11 novembre, ou tout autre bingo régulier. Certains marchands offrent ce service. Si ce n’est pas le cas, venez nous visiter et nous vous les échangerons. Ces cartes seront disponibles à partir du jeudi 5 novembre.

Trois élèves de ESHG finalistes de La Plume étudiante de l’Outaouais

À l’occasion du Gala d’excellence de La Plume étudiante de l’Outaouais, les finalistes de chaque école ont été dévoilés aujourd’hui sur la page Facebook de l’événement. Malheureusement, la 18è édition du gala n’a pas eu lieu comme prévu, à cause des mesures gouvernementales. En ce qui a trait à l’école secondaire Hormisdas-Gamelin, 3 étudiants ont été choisis parmi les finalistes.

Il s’agit de Virginie Clément pour son texte « Le succès, c’est relatif« , Mégane Mongeon avec « Le PEI à l’école secondaire Hormisdas-Gamelin » et « Soyons gentils » d’Émilie Désaulniers.

Étant donné que la soirée ne peut avoir lieu encore, les lauréats seront connus dans la 5è édition de La Plume étudiante de l’Outaouais, publiée dans le journal Le Droit du samedi 6 juin prochain.

Gatineau soutient 26 organismes en baissant leurs loyers

Dans le but d’alléger la pression financière qui pèse sur les organismes, la Ville de Gatineau a décidé d’alléger de 75% le coût du loyer de 26 locataires externes. Ceux-ci n’ayant pas été jugées essentiels par le gouvernement, ont connu des pertes de revenus importantes dans les derniers mois. Ces réductions prendront effet pour les mois d’avril, mai et juin 2020. La mesure coûtera à la Ville la somme de 70 000$ avant taxes.

De plus, la Ville reporte l’échéance du paiement d’un permis d’affaires. Cette mesure touche près de 4000 permis actifs.

Une prolongation de 26 jours pour les permis de construction a également été consentie. Pour les permis de construction d’unités résidentielles émis entre le 27 septembre 2019 et le 20 avril 2020, les travaux pourront commencer dans les 206 jours au lieu des 180 habituels.

Pour les autres permis de construire émis entre le 27 septembre 2019 et le 11 mai 2020, un délai de 47 jours a été accordé. Les travaux devront commencer dans les 227 jours suivants la date d’émission.

« La situation financière de la Ville est saine et elle est bien positionnée pour ce type de situation. Toutefois, force est de constater qu’il y aura des dépenses importantes et un manque à gagner à combler après la crise. La Ville suit l’évolution de la situation de très près et prend les décisions nécessaires pour soutenir la population, les entreprises et les organismes. Le but est de faciliter la tâche de tout un chacun »

Cédric Tessier, Président du Comité exécutif

SPVG: Recherche de victimes de leurre d’enfant

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) est à la recherche de victimes de leurre d’enfant. Un résident de Gatineau de 35 ans, M. Rock Sanscartier, aurait pris contact avec des mineurs via la plateforme de jeu Fortnite. Celui-ci aurait ensuite demandé des photos sexuellement explicites.

Modus operandi

Une fois le premier contact établi sur la plateforme de jeu en ligne Fortnite, M. Sanscartier aurait communiqué avec ses victimes via Messenger, puisque les comptes des usagers Fortnite sont souvent reliés à leurs comptes Messenger.

Dans un cas en particulier, il y aurait eu proposition d’argent en échange de photos explicites de la victime mineure. Le pseudonyme de M. Sanscartier sur Fortnite est « Explicit Qc 420-62 ». Son profil Facebook laisse voir sa vraie identité.

Jusqu’à date, l’enquête a permis de démonter qu’il aurait invité des personnes mineures à son domicile du secteur Buckingham.

Rock Sanscartier
Photo du profil Facebook de
Rock Sanscartier
Appel à la prudence et la vigilance

Le SPVG rappelle aux parents et adolescents d’être vigilants sur les plateformes de jeux en ligne ou les applications de messagerie. Il est recommandé de vérifier les ordinateurs et téléphones intelligents des enfants et adolescents pour savoir si tous les contacts sont des gens qu’ils connaissent réellement.

Il est également recommandé de discuter de cette réalité avec les enfants afin de les informer qu’il faut dénoncer ce genre de comportement. La vigilance des familles est d’autant plus importante avec la situation actuelle qui laisse beaucoup plus de temps aux enfants et adolescents pour jouer en ligne.

Les SPVG invite toutes les personnes pensant avoir été victime de Rock Sanscartier à porter plainte auprès de son service de police local ou à communiquer au 819-243-INFO (4636), option 5.