Votre actualité

La TROVEPO veut que la police et la Ville rendent des comptes

Publié le 18 avril 2016 par Martin Perreault Partagez: Facebook Twitter Google+

La Table ronde des organismes volontaires d’éducation populaire de l’Outaouais a tenu une conférence de presse lundi à la Salle de Presse Vidéotron. C’est qu’il y a à peu près un mois, le 10 mars 2016, un juge de la Cour municipale de Gatineau a acquitté 187 manifestants qui ont été arrêtés lors du printemps érable de 2012. La TROVEPO n’entends pas en rester là, elle veut que le Chef de police et le Maire de Gatineau rendent des comptes sur ce qu’elle qualifie de violation massive des droits de la personne inscrits dans nos chartes. La TROVEPO exige 3 mesures pour rassurer la population que le Service de police de Gatineau est sous contrôle et que les élus prennent leurs responsabilités. Voici en vidéo les trois demandes faites par l’organisme.

Vidéo

Commentaires